Stéphane Malbec Sénéchal

Membre fondateur & Directeur Artistique de l'Art du Chant Français ©

“Stéphane Malbec Sénéchal, he is everything you hope for in a French tenor."  [ BBC Magazine – Sep 2012 ]

"Stéphane Malbec Sénéchal, un mélodiste et chanteur d'opéra français dont on ne perd pas un mot de sa parfaite diction et de son élégante ligne vocale, son Nadir ( Les pêcheurs de perles, Bizet) et Gérald ( Lakmé, Delibes ) d'exceptions font de ce jeune ténor un digne héritier des Maîtres du chant français..."  [ concerto.net]

Glenn Morton
Sylvain Raynard Lloan
Jeremy Favret
Photo Stéphane Sénéchal

Stéphane Malbec Sénéchal mène de front des études d'Histoire-Géographie ( École doctorale de géopolitique de M Yves Lacoste ) et de Sciences Politiques ainsi que la pratique du piano et du chant lyrique. Il est reçu au Conservatoire de Bordeaux en 2000, avant de partir à Paris se perfectionner auprès de Jocelyne Taillon puis de Michel Sénéchal avec lequel il approfondit les techniques vocales, scéniques et théâtrales.

Le ténor remporte plusieurs prix nationaux et internationaux dont le premier prix des Jeunes Solistes Européens en 2002 avant d’être sélectionné comme boursier au cercle lyrique français Richard Wagner, qui lui permet de se produire en récital à Bayreuth. Grâce à sa qualité vocale et scénique, il commence avec l'Opérette qu'il défend avec conviction dans de nombreux théâtres et Opéras (Bordeaux, Toulon, Metz, Dijon, Limoge, Opera Royal de Liège, Opera de Marseille ...) en incarnant des rôles d’une grande variété dont d’Offenbach et autres dans de nombreux théâtres français parmi lesquels Pâris dans La belle Hélène, Gardefeu dans La Vie Parisienne, Piquillo dans La Perichole, Aristée-Pluton dans Orphée aux enfers, Soushong dans le Pays du Sourire, Grenicheux dans les Cloches de Corneville, Camille dans la Veuve Joyeuse etc…

Il se produit très vite à l'Opéra , dans L'Oie du Caire (Fabrice) à l'Opéra Comique , Les Pêcheurs de Perles (Nadir) et Così fan tutte et Falstaff de Verdi (Fenton) au festival de Saint-Céré, à l'Opéra de Dijon et de Toulon, où il incarne aussi Don Ottavio dans Don Giovanni et Belmonte (l’enlevement au sérail) Il s’illustre également dans de prestigieux festivals européens où il fut un Coelio (Les Caprices de Marianne) de Sauguet et un Nadir (Les Pêcheurs de Perles) remarquable.

Après son succès dans le rôle de Fabrice (Haydée), le ténor revient au Théâtre impérial de Compiègne avec un récital d’airs lyriques et enregistre un CD de l'intégrale des mélodies de Duparc salué élogieusement par la critique française et le BBC Mag. Il se produit également en récital à la Salle Cortot de Paris. Il prouve par la suite sa maîtrise du répertoire sacré : soliste dans le Messie d’Haendel, la Messe en Ut, la Messe du Couronnement et le Requiem de Mozart, la Petite Messe Solennelle et le Stabat Mater de Rossini. Il remporte un grand succès dans le rôle-titre de Lelio de Berlioz et d’Alcina d’Haendel au Grand Théâtre de Provence, sous la direction de Jean-Christophe Spinosi.

En 2008, il a chanté dans Un mari à la porte d'Offenbach à Liverpool sous la baguette du Maestro Vassily Petrenko , en vue de produire le premier enregistrement au monde de cette œuvre. Cet enregistrement a obtenu les plus prestigieux prix de musique classique au Royaume Unis dont le prix de la BBC. et a été salué par la critique britanique. En 2009 2010, il endosse le rôle Werther lors du Festival de Théâtre Freiburg en Allemagne, Si j’étais Roi d’Aldophe Adam et s’est illustré en Gérald (Lakmé) lors du Festival international de Paphos et à l’Opéra de Sofia. Il a chanté Goro dans Madama Butterfly à l’Opéra National de Bordeaux en 2011-2012, et Oronte, I Lombardi, Verdi au Théâtre et festival lyrique d'Erfurt en juillet 2012.

En Novembre 2012 il est Le Comte Almaviva , unanimement apprécié pour sa diction et sa voix aérienne, dans le Barbier de Séville de Rossini dans la version française de Beaumarchais pour la réouverture du théâtre de l'Odéon de Marseille et à la Bourse du Travail à Lyon.

Ses réalisations récentes et ses projets futurs l'orientent vers des rôles de ténor lyrique tel Oronte, I Lombardi au Théâtre et Festival lyrique d'Erfurt, Roméo et Juliette, au Lycée Français d'Istanbul, un récital sur "Les Grands classiques Français" (Gretry, Glück, Cherubini) en tournée aux Etats-Unis, Dialogue des Carmélites dans le cadre de la saison Franco-Russe de Saint-Pétersbourg.
Il se produira dans Otello (Cassio) de Verdi au Teatro di San Carlo de Naples et à l'Opéra de Gênes fin 2013, et en version récital des Pêcheurs de perles à Washington et Des Grieux du Manon de Massenet à la Merkin Hall de New-York, Alfredo dans la Traviata et le Duc de Rigoletto aux USA.